Conseils et transactions en immobilier dans le Briançonnais

CONSEILS ET ACTUALITÉ

ACHAT IMMOBILIER : DÉROULEMENT

Un bien vous intéresse, vous le visitez afin de conforter votre choix.

Vous faite une proposition d’achat écrite au prix de vente  affiché ou non, qui devra être accepté et contre signé par le vendeur.

Vous vous engagez, dans un premier temps, en signant un Compromis de Vente.

Vous recevez ensuite une Lettre de Notification d'Acte qui signe le démarrage de votre délai de réflexion de 10 jours (voir Loi SRU ci-après).
Au-delà de ces 10 jours, le Compromis de Vente vous amènera, sous réserve de la réalisation des conditions suspensives (obtention d'un crédit, ou autre) à la signature chez un Notaire de l'Acte de Vente, à l'issue duquel vous aurez la propriété et la jouissance du bien immobilier.

 

LOI SRU: LE DÉLAI DE RÉTRACTATION RALLONGÉ

Qu'on se le dise, lors d'une transaction immobilière, l'acheteur potentiel dispose désormais d'un délai de 10 jours pour se rétracter au lieu de 7 jours auparavant. Par ailleurs, une ordonnance doit simplifier les transactions pour les biens en copropriété.

 

VENTE IMMOBILIERE

La vente d'un bien immobilier n'est pas un parcours du combattant, mais les formalités sont nombreuses pour effectuer votre vente dans les meilleures conditions, c’est pourquoi nous vous conseillons et vous accompagnons dans ces démarches.

Lors de la réalisation d'une transaction immobilière, le vendeur a une obligation d'information. Comme certaines pièces recèlent des informations capitales sur le propriétaire et le bien, le vendeur doit les remettre. 

 

-Le titre de propriété doit être remis par le vendeur car le document atteste que vous êtes bien le propriétaire du bien en vente et que vous pouvez par conséquent le vendre.

- Les documents relatifs à votre situation personnelle sont aussi à fournir lors d'une vente : votre livret de famille ou un extrait d'acte de naissance datant de moins de 3 mois, la copie de votre acte de mariage ou du PACS, votre adresse, etc.

-Les documents relatifs aux travaux et modifications effectués sur le bien doivent aussi être remis lors de la vente. Vous informez ainsi l'acquéreur de la création d'ouvertures, de la surélévation du toit, de la réunion de deux lots de copropriété, du changement de destination d'un local commercial, etc.

Une attestation du syndic, doit aussi être fournie lors de la vente afin de prouver que vous êtes à jour dans le paiement des charges de copropriété.

-Les diagnostics et les certificats obligatoires doivent aussi être remis lors d'une vente (Mesure Loi Carrez, Attestation de recherche d'Amiante, État des risques d'accessibilité au Plomb, Diagnostic technique, DPE (Diagnostic de Performance Énergétique),Etat de l’installation intérieure d’électricité).

 

-Attestation de mesurage Loi Carrez
Décret n° 97-532
Depuis le 19 juin 1997, il est obligatoire d'indiquer à tout acheteur d'un lot en copropriété la surface exacte du bien, supérieure à 1m80.
-Attestation de recherche d'amiante
Décret n° 2002-839
Dans le cadre de la protection de la population contre les risques sanitaires liés à une exposition à l'amiante dans les immeubles bâtis, les propriétaires de biens immobiliers dont le permis de construire a été délivré avant le 01/07/97 doivent faire effectuer des recherches relatives à la présence ou à l'absence d'amiante.
-État des risques d'accessibilité au plomb
Décret n° 99-483 et 484
L'état des risques d'accessibilité au Plomb est établi lors de la vente d'un bien construit avant 1948.
Il doit renseigner le futur acquéreur sur la présence de plomb dans son logement, indiquer sa localisation et son degré de concentration, ainsi que l'éventuelle dégradation des matériaux concernés.
-Diagnostic technique d'un immeuble
Depuis janvier 2001, la loi n° 2000-1208 art 74, oblige
le diagnostic technique d'un immeuble de plus de 15 ans lors de sa mise en copropriété.
Il s'agit du constat de l'état apparent de la solidité du clos et du couvert, et celui des conduites et canalisations collectives, ainsi que des équipements communs et de sécurité.
Ce diagnostic est établi en l'état du bâti au jour de visite.
-Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)
Depuis le 1er novembre 2006, en vertu du Décret N°2006-1137 du 14 septembre 2006, le diagnostic performance énergétique est obligatoire pour tous les bâtiments à usage d'habitation. Ce diagnostic comprend entre autres une étude des caractéristiques du bâtiment avec le descriptif des équipements de chauffage, production d'eau chaude, ventilation. L'indication de la quantité annuelle d'énergie consommée.
-État intérieur d'électricité
(Décret no 2008-384 du 22 avril 2008)
A partir du 1er janvier 2009 en cas de vente de logement, il est nécessaire que le vendeur fournisse à l’acquéreur un état relatif à l’installation intérieure d’électricité si celle-ci a plus de 15 ans.
Réalisé sur l’ensemble de l’installation électrique privative des locaux à usage d’habitation et de leurs dépendances, ce diagnostic doit dater de moins de 3 ans et être joint au dossier de diagnostic technique (annexé à la promesse de vente ou à défaut de promesse, à l’acte authentique).

Tous ces diagnostics doivent être établis par un contrôleur technique agréé et qualifié ayant souscrit une assurance professionnelle pour ce type de mission.

 

LOI ALUR :

Toute mise en vente d'un bien en copropriété nécessitera, en plus des diagnostics techniques, les documents suivants :

- 3 derniers PV d'Assemblée Générale

- Moyenne des décomptes des charges sur les 3 dernières années

- Règlement de copropriété et ses modificatifs

- Carnet d'entretien de l'immeuble

- Taxe foncière

-État des procédures en cours

 

LES CONTRATS DE SYNDICS REVUS 

Les modalités de mise en concurrence des contrats de syndic, sont revues. Avec la loi Macron du 6 août 2015, le conseil syndical doit procéder à une mise en concurrence tous les trois ans et non plus dans les cas où l'assemblée générale se prononce sur la désignation d'un nouveau syndic.

 

Nouvelle loi pinel

LA LOI PINEL SUR L'IMMOBILIER LOCATIF - RÉDUCTION D'IMPÔTS EN PERSPECTIVE

Plus avantageuse que la loi Duflot, la loi Pinel devrait rebooster la construction de logement et inciter à l’investissement locatif.

Les investisseurs bénéficieront d’une réduction d’impôt plus importante :
• 12% du montant de l’investissement si le bien est loué pendant 6 ans
• 18% du montant de l’investissement si le bien est loué pendant 9 ans
• 21% du montant de l’investissement si le bien est loué pendant 12 ans

Avec la possibilité de louer le bien à un ascendant/descendant sous certaines conditions.

À noter que comme auparavant, la réduction d’impôt sera limitée à un investissement de 300 000€ et à un prix de 5 500€ du mètre carré.
Par exemple pour un studio de 20m², la réduction s’appliquera sur un montant maximal de 110 000€ (20m² x 5 500€).

La ville de Briançon est concernée par le dispositif Pinel de part son classement en ZRR (Zone de revitalisation rurale) et son rattachement à la Zone B2.